Les raisons qui motivent une entreprise à opter pour une cotation en bourse

Avec l’évolution du monde des affaires, beaucoup d’entreprises souhaitent utiliser les moyens disponibles pour accroître leur rendement. La cotation en bourse fait notamment partie de ces méthodes employées par les entreprises de nos jours pour accroître leurs performances. En effet, le marché des valeurs mobilières ou la bourse sont l’une des composantes du marché financier. C’est un grand réseau vers lequel plusieurs entreprises se tournent pour diverses raisons que nous vous proposons de découvrir dans la suite.

L’introduction en bourse permet une levée des capitaux

L’introduction d’une entreprise en Bourse lui permet de lever des capitaux. Elle obtient aussi par cette action, plusieurs sources de financement. Ainsi, pour son entrée en Bourse, la société émet des actions et des obligations convertibles. Elle peut émettre aussi des bons de souscription. À travers cette action, l’entreprise acquiert :

  • De nouveaux investisseurs participent au financement de la croissance de l’entreprise. Ceux-ci peuvent être des investisseurs particuliers ou des investisseurs institutionnels. Par leur souscription, ces nouveaux actionnaires apportent des capitaux nécessaires pour les investissements et le financement de la croissance de la société. C’est une action qui entre dans le cadre du développement de l’entreprise.
  • Un assainissement de son bilan comptable. En effet, avec les capitaux qui seront certainement renforcés et l’allègement des dettes, la situation financière de l’entreprise ne peut que s’améliorer.

L’obtention des obligations ou des contraintes

Une entreprise qui s’introduit en bourse présente aussi des obligations ou contraintes. Ces obligations ou contraintes sont entre autres :

  • Une obligation de fournir des bilans de l’entreprise en toute transparence. Cependant, cela porte atteinte à la confidentialité de l’entreprise.
  • le capital de l’entreprise est en permanence surveillé par les autorités du marché
  • un coût financier assez conséquent pour la société
  • la gestion de l’entreprise peut connaître quelques changements
  • Une évolution de la communication financière qui sera portée vers les actionnaires actuels, externes ou potentiels.
  • une augmentation du flux de l’action qui peut donner un coup à la santé de l’entreprise

La crédibilité de l’entreprise est renforcée

La cotation d’une société en bourse renforce son image auprès du public. Ainsi, elle voit sa crédibilité se renforcer auprès des institutions financières et boursières. Grâce à cette crédibilité, l’entreprise a la possibilité d’obtenir des conditions d’emprunt très favorables comparativement aux entreprises dites classiques.

L’amélioration de la visibilité de l’entreprise

La cotation d’une société en bourse lui offre une certaine visibilité auprès du grand public, des potentiels actionnaires et des partenaires économiques, commerciaux et financiers. Ce n’est pas un fait à négliger. En effet, une telle opération manifeste la résistance d’une société.

Cela met aussi en exergue son ouverture sur le monde extérieur ainsi que sur les perspectives et projets d’avenir. Ce sont des qualités qui attirent souvent les institutions financières et les professionnels du monde des affaires.

L’allègement des dettes de l’entreprise

L’introduction en bourse est une solution pour se désendetter certes, mais elle n’en est pas moins une solution qui peut s’avérer fiable. En effet, certaines entreprises s’introduisent en bourse dans le but d’accélérer ou d’amorcer leur désendettement. Dans ce cas, ce sont les nouveaux investisseurs qui jouent alors le rôle d’apporteurs de capitaux en lieu et place des banques.

La sortie d’un actionnaire minoritaire ou d’un investisseur de capital risque

C’est des cas qui sont rares, mais se produisent au niveau de certaines entreprises. L’introduction en bourse peut entraîner la sortie d’un actionnaire minoritaire. Cette éventualité se produit lorsqu’un actionnaire minoritaire désire céder ses parts à un coût qu’il juge raisonnable. Cependant, malgré son souhait, les autres investisseurs ne peuvent ou n’ont pas la possibilité de racheter ses parts.

De plus, il peut y avoir le désistement d’un actionnaire en capital risque. En effet, celui-ci étant à la recherche d’une plus-value importante peut décider de se désengager. Son entrée dans une entreprise est suivie par la suite d’un retrait avec une énorme plus-value.

Ainsi, l’actionnaire a tous les droits d’effectuer lui-même une introduction en bourse sur le marché de ses propres actions. Cela permettra aux investisseurs de racheter ses actions et de se positionner en tant qu’actionnaires sur des sociétés qui n’avaient pas envisagé de s’introduire en bourse. L’entreprise n’ayant pas eu le choix de s’introduire elle-même en bourse, cette procédure n’entre pas alors dans les annales du développement d’une culture de la bourse dans la société.

Le financement des startups

Les startups sont pour la plupart des entreprises qui peinent à évoluer faute de financement bancaire. Cela est dû à la nature un peu compliquée de leurs modèles d’affaires en particulier dans le secteur de la technologie. Pour ce faire, les actionnaires privés peuvent se montrer compatissants pour assurer le financement de ces types d’entreprises.

L’amélioration de la qualité du management

De façon générale, on observe que l’introduction d’une entreprise en bourse a un impact positif sur la qualité du management. L’entreprise est sujette d’observation et d’évaluation. Pour ce faire, elle est obligée d’avoir une politique minimale de communication. Elle est aussi amenée à soigner ses prestations et services.

Même si le rôle de la bourse est d’octroyer aux sociétés un moyen de financement supplémentaire, elle peut être utile pour bien d’autres choses.  Il faut toutefois noter que la décision d’une entreprise de s’introduire en bourse doit être bien réfléchie et stratégique, puisqu’elle regorge de nombreux risques. Cette action nécessite un coût et devra induire beaucoup d’obligations et de contraintes qui exposent la société à des conséquences nouvelles telles que les offres d’achat publiques souvent hostiles ou la prise de participation rampante.

La cotation en bourse est facultative. Cependant, cette indépendance nécessite un prix élevé. L’opération de cotation en bourse d’une entreprise demande une somme colossale. À cette somme, il faut ajouter les dépenses régulières qui surviennent du fait du respect des engagements de communication financière qui doit être aussi permanente et honnête.

Les entreprises en bourse ont l’obligation de respecter un agenda financier très rigoureux. Cela permet de rassembler beaucoup de ressources tout aussi juridiques que comptables. Tout retard sera vu d’un mauvais œil par le marché financier qui donnera immédiatement des sanctions.